Le 5 février 2019 : journée nationale de grêve et de blocage des profits

Les politiques sociales et économiques favorisent la rémunération du capital, l’enrichissement des plus fortunés du pays et accentuent la possibilité pour le patronat de précariser, de pressuriser les salariéEs, notamment en facilitant les licenciements (loi travail, ordonnances Macron).

Les inégalités sociales sont de plus en plus fortes, alors que le pays n’a jamais créé autant de richesses par le travail. Ces richesses n’ont jamais été aussi mal réparties entre les entreprises et les salariéEs, entre les très riches et le reste de la population.

Aucune réponse pour les 8 millions de Français vivant en dessous du seuil de pauvreté (1026 euros) et pour ceux juste au-dessus. Non seulement aucun effort n’est demandé aux plus riches et au patronat, mais les Français modestes doivent financer eux-mêmes leurs augmentations ou celles des autres…Lire la suite dans le tract de l’UD 44 à télécharger

Télécharger le tract de l’Union Départemental 44

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.