La CGT en deuil après le décès de notre camarade Jean-Paul Belmondo

Cela se sait peu, mais Jean-Paul Belmondo, qui vient de nous quitter, a été quelques années président du SFA-CGT, le syndicat français des acteurs, entre 1963 et 1966.

Il fit en 1964 la une de la Vie ouvrière, l’hebdo de la CGT à qui il déclara notamment : la CGT « est un syndicat comme les autres. Je sais que vous allez penser aux vedettes, aux gros cachets… Nous sommes quoi, une dizaine peut-être ? N’en parlons pas, car là il ne s’agit plus à proprement parler de notre métier d’acteur. Nous sommes traités à ce niveau non pas comme des comédiens, mais comme des marques de pâte dentifrice. Ce n’est pas ça le spectacle. Le spectacle, ce sont les quelque vingt mille comédiens, acteurs de cinéma, de théâtre, de télé, qui travaillent quand on veut bien leur en donner l’occasion et dont beaucoup ont bien du mal à vivre de leur métier, ce métier qu’ils ont choisi et qu’ils aiment. Et ceux-là, je vous assure, ils ont besoin d’être syndiqués et de se battre pour la vie. »

Jean-Paul Belmondo, Le Professionnel… du syndicalisme

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.