Le 22 mars 2018 par la grève et les manifestations, défendons toutes et tous la Fonction publique.

Le projet du gouvernement et du MEDEF contre le statut des fonctionnaires et des cheminots, contre les services publics, reprend la même logique que les ordonnances contre le droit du travail, qui ont déjà des conséquences concrètes dans les entreprises.

Dire que les fonctionnaires ou les cheminots sont fainéants, coûteux, archaïques… sert à livrer des missions de service public aux intérêts privés qui sont à la recherche de nouveaux marchés afin de faire encore et toujours plus de profit, au détriment de l’intérêt général !

Les exemples déjà en œuvre sont nombreux : les autoroutes, la poste, les télécommunications, le secteur de l’eau, du logement et de l’énergie.

Demain, si nous ne luttons pas ce sera le tour des missions et des agents de la fonction publique, des cheminots… Pour une précarisation généralisée.

Les politiques menées de baisse des effectifs, de réduction des accueils physiques, du tout internet, de manque d’investissements participent à la dégradation de l’offre de service public et servent de prétexte pour affirmer qu’ils ne fonctionnent pas.

 

TOUS ENSEMBLE, salariés, retraités, privés d’emploi, précaires, lycéens et étudiants

En GREVE et aux MANIFESTATIONS intersyndicales le 22 mars

Le tract fonction publique :

 

SIGNEZ LA PÉTITION EN LIGNE

POUR LA FONCTION PUBLIQUE ET LES SERVICES PUBLICS

POUR LE POUVOIR D’ACHAT, LES MISSIONS PUBLIQUES,

LE STATUT

POUR L’EMPLOI ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL.

https://www.unepetition.fr/22marsfonctionpublique

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *