Egalité pour toutes et tous !

Marche des Fiertés à Nantes – samedi 10 juin 2017 – Place Bretagne Village des associations dès 11h00 –

RDV à 14h00 pour la marche – RDV au camion de la CGT

De tout temps, le patronat s’est organisé pour diviser les salariés. Il utilise la crainte comme outil de management. Les discriminations de tout ordre contre des salariés différents ont toujours été l’une de ses armes.

Tant que des salariés laissent leur collègue être discriminé, harcelé, l’exploitation du travail salarié peut continuer à s’aggraver.
Pour la CGT, gagner l’égalité pour toutes et tous au travail comme dans la vie passe par un engagement sans faille contre toutes les discriminations. À ce titre la CGT lutte activement depuis 20 ans contre les discriminations à l’encontre des personnes Lesbiennes, Gay, Bisexuelles, Transgenres (LGBT).
A l’entreprise et dans la vie, aucun salarié ne doit subir de discrimination en raison de son orientation sexuelle et/ou son identité de genre réelles ou supposées !
Or, les mises à l’écart, les discriminations à l’embauche ou à la promotion sont nombreuses, en contradiction totale avec le code du travail (art. L1132-1 ). Les grandes déclarations d’intention de grandes entreprises,inscrites ou non dans des « chartes » de la diversité, sont bien souvent de simples opérations de communication, contrairement aux accords d’entreprises qui sont contraignants pour les employeurs. Cependant, contrairement à ce que préconise la Loi El Khomri, la CGT se bat pour que les accords d’entreprise ne puissent être que plus protecteur pour les salariés que la loi et les accords de branche.
Depuis le débat sur le mariage pour tous, les erreurs et la frilosité des politiques ont permis, de fait, l’expression décomplexée d’idées d’exclusion, d’idées d’extrême droite tant dans la société que dans les entreprises.
Bien souvent, ce sont les personnes discriminées qui se trouvent en position d’accusées, souvent contraintes à quitter leur entreprise, ou à changer d’équipe, sans que leurs agresseurs ne soient sanctionnés et sans que l’employeur ne respecte son obligation d’assurer la sécurité tant physique que mentale des salariés.
Le 7 mai les urnes ont parlé : Le Front national n’accède pas à la Présidence de la République…

Malgré tout, le score réalisé par le FN est à la hauteur de la désespérance sociale, elle-même la conséquence des renoncements successifs des différents gouvernements à œuvrer véritablement pour la justice sociale. Combattre le Front national, c’est avant tout rompre avec les politiques libérales. C’est dans cette optique que la CGT œuvrera, par la mobilisation sociale, pour imposer d’autres choix, agir pour le progrès social et un monde de paix… (extrait de la déclaration CGT du 7 mai).

ceux qui voudraient entériner ou organiser la discrimination à l’encontre des personnes LGBT trouveront face à eux la CGT, ses organisations, ses élus et mandatés dans les entreprises.

NON aux LGBTphobies ! + que jamais LUTTONS pour l’égalité !

Télécharger le tract de l’UD44

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.