Du local au national, l’emploi en danger, transferts de compétences, jour de carence : mobilisation à la ville de Nantes et Nantes métropole

Les organisations syndicales UFICT CGT Ville de Nantes, CGT Ville de Nantes, et CGT Nantes métropole pour le 26 juin sur le parvis de la Cité des congrès de 10h à 12h.

Aujourd’hui, des suppressions de postes sont annoncées à chaque comité technique. Les menaces sur l’emploi public et le Service Public sont sans précédent. Le programme du président Macron n’augure rien de bon pour l’avenir. Pour toutes ces raisons, plus que jamais, nous devons réagir.

La métropole est en pleine expansion avec une large augmentation de la population. Les besoins en services publics n’en sont que plus conséquents (aménagement du territoire, infrastructures, logement, déchets, assainissement, nettoiement, écoles, crèches, transports, prise en charge des personnes âgées et des personnes en situation de handicap,…). Paradoxalement et de façon concomitante, nous constatons tous les jours des réductions d’emplois dans nos collectivités : Départs à la retraite non remplacés ou en postes gelés, mise à la retraite pour invalidité, reclassements en surnombre « façon intérim », vacances de postes… bref, Nantes Métropole et la Ville de Nantes se sont dotés d’un arsenal afin de faire de l’emploi une réelle variable d’ajustement dans une course toujours plus effrénée aux économies budgétaires.

Ainsi, pour assurer un service public de qualité promis par madame le Maire, ce n’est plus le recours à l’emploi public qui est promu aujourd’hui, dans nos collectivités, c’est l’externalisation vers les secteurs associatifs (gestion du RSA socle, nouvelles crèches…) ou privé (service maintenance/nettoyage du CCAS, service fossoyage…).

De fait, nos réalité de travail, à nous, « derniers fonctionnaires », se dégradent quotidiennement :
• Concept d’efficience, faire toujours plus avec le moins d’effectif possible, érigé en donné cardinale,
• Révision du temps de travail (forfait cadre, personnel des bennes…)
• 400 suppressions de NBI,
• Fin de la reconnaissance de la pénibilité du travail du dimanche,
• Chantier RH 2017 à Nantes Métropole avec remise en cause du régime indemnitaire.

Lire la suite au format PDF

Tract ville Nantes Métropole

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.